Amsad33.fr 2019 © Tous droits réservés Mentions Légales amsad33-pr00 amsad33-se00 amsad33-bn00 amsad33-rh00 amsad33-ct00 Accueil Accueil Accueil Méthode d’Action pour l’Intégration des services d’aide et de soins dans le champ de l’Autonomie

La MAIA

Pour tous contacts et renseignements :

Les objectifs


La MAIA permet :

Karine LE BIHAN (Pilote)

AMSAD de la Haute-Gironde - 10, avenue Maurice Lacoste - 33920 SAINT-SAVIN

05 57 58 97 33 k.lebihan@amsad33.fr

Site officiel : www.maia-hautegironde.fr

Téléchargez le guide méthodologique MAIA de la CNSA

Modèle.pdf

Ce dispositif couvre actuellement l'ensemble du territoire national avec 352 MAIA dont 43 en Nouvelle Aquitaine et 9 en Gironde


La MAIA portée par l’AMSAD de la Haute-Gironde couvre le territoire de la Haute-Gironde, correspondant aux cantons de l’estuaire (ex-cantons de Blaye, Bourg-sur-Gironde et Saint-Ciers-sur-Gironde) et du Nord Gironde (ex-cantons de Saint-André-de-Cubzac et de Saint-Savin)


Le public


La MAIA est une méthode qui associe tous les acteurs* d'un territoire engagés dans l'accompagnement des personnes âgées de 60 ans ou plus en perte d'autonomie et de leurs aidants


* : les professionnels du champ de la prévention, ambulatoire, hospitalier, social, médico-social, les bénévoles, les élus, les fédérations d'usagers, …

Les actions

Pour que le choix du domicile reste possible le plus longtemps et dans les meilleures conditions, la MAIA anime des espaces collaboratifs avec les décideurs, les financeurs et les responsables des services d'aide et de soins afin de renforcer l'articulation et la concertation entre les professionnels et de construire un projet commun de territoire

La MAIA n'est pas une structure physique, un lieu unique. Elle ne reçoit pas de public et est uniquement contactée par des professionnels. Elle s'appuie sur les structures existantes qui jouent un rôle de guichet de proximité, de porte d'entrée. Ces guichets, à l'aide d'outils communs, informent, conseillent et orientent vers la bonne personne, au bon endroit, au bon moment en fonction de la demande et des besoins

Pour les personnes combinant de multiples problématiques (de santé, environnementales, familiales, sociales, …) et pour lesquelles le maintien à domicile est compromis, une équipe pluridisciplinaire de gestion de cas assure une évaluation globale de la situation, analyse les besoins, organise la concertation des professionnels et accompagne la personne et son entourage dans la réalisation de son projet de vie

Les modalités d'admission

La gestion de cas est activable uniquement par les professionnels suite à un repérage initial qui répond à des critères d'orientation nationaux cumulatifs :


La demande se fait par l'intermédiaire d'une fiche d'orientation commune aux 9 MAIA de Gironde et/ou de la plateforme de communication en santé PAACO

L'équipe

Elle se compose :


La gestion de cas accompagne chaque année près de 160 personnes en situation très complexe

Les partenaires

La MAIA de la Haute-Gironde existe depuis juin 2013 à l'initiative d'un partenariat local associant l'AMSAD de la Haute-Gironde, porteur de la MAIA, le Centre Hospitalier de la Haute-Gironde et la Communauté de Communes de l'Estuaire qui mettent à disposition ou partagent du personnel de la MAIA. Ce dispositif est financé par la Caisse Nationale de Solidarité pour l'Autonomie (CNSA) et placé sous l'égide et le contrôle de l'Agence Régionale de Santé Nouvelle Aquitaine

Plus largement, la MAIA associe tous les professionnels et structures du territoire (professionnels de santé, maisons de santé, pôle de santé pluridisciplinaire, centres hospitaliers, hospitalisation à domicile, réseau de santé, établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes, résidences autonomie, foyer de vie, familles d'accueil, équipe APA, mandataires judiciaires, pôle territorial de solidarité, centres communaux et intercommunaux d'action sociale, services d'aide et d'accompagnement à domicile, service de soins infirmiers,…)

Les missions

#top

Le financement

La MAIA est financée par la CNSA (Caisse Nationale de Solidarité pour l'Autonomie)

Le bénéficiaire n’a pas de participation financière à supporter